Production Durable

  • ARTICLE TYPE
  • ARTICLE TYPE
  • ARTICLE TYPE
  • ARTICLE TYPE

500 Tours Eiffel : c’est ce que nos sociétés modernes consomment en métal par jour. De la moindre puce électronique jusqu’aux gigantesques buildings, les métaux sont partout. Or certains sont en voie d'épuisement : les gisements de cuivre, de nickel ou de zinc n’ont plus que quelques décennies devant eux. Et si le recyclage se développe, la consommation s’emballe.
 
L’humanité est accro aux métaux. Câbles électriques et circuits électroniques, transports individuels ou collectifs, électroménager ou BTP... Les métaux sont partout. On en oublierait presque qu’ils constituent une ressource non renouvelable. Comme pour les hydrocarbures, il faut plusieurs millions d’années pour en renouveler les stocks. Or, côté consommation, la tendance est à l’emballement.  Moins de vingt métaux étaient exploités dans les années 1970. Ce chiffre a depuis été multiplié par trois. Mais les réserves ne sont pas infinies. Une cinquantaine de métaux – sur la soixantaine exploités – seraient menacés de pénurie. Il reste plus d’un siècle de réserve pour le cobalt ou le platine. Celles de l’argent, de l’antimoine (utilisé notamment dans l’électronique), de l’indium (utilisé dans les cellules photovoltaïques ou les écrans LCD) se limiteraient à 20 ans. Et il ne resterait que 30 à 60 ans de réserve pour la plupart des grands métaux industriels : zinc, cuivre, nickel, plomb…
Pour participer à l’effort collectif, MCT insiste sur le recyclage de ces déchets de métaux non-ferreux.

Une pénurie de cuivre en 2040 ?

Les véritables « réserves », elles, sont limitées. Les réserves constituent les ressources identifiées que l’on peut techniquement extraire au prix actuel. Les réserves de cuivre sont ainsi 10 000 fois moindres que la quantité totale présente sur la planète. L’humanité consomme actuellement 16 millions de tonnes par an, notamment pour les fils électriques. Ce qui laisse, à production constante, une trentaine d’années avant de manquer de cuivre.

Qu'en est-il de l'aluminium ?

Le marché de l'aluminium en France est de l'ordre de 1 million de tonnes/an (7 millions au niveau Européen) dont 25 % pour l'industrie automobile.
La filière de recyclage de l'aluminium en France permettent de recycler 35 % environ de l'aluminium utilisé dans l'industrie (automobile, bâtiment, alimentaire, ...). Si la technologie du broyage était largement utilisée dans le passé, les filières de déconstruction, pourvoyeuses d'emplois et favorisant le développement durable, permettront à l'avenir de mieux valoriser les différentes matières premières présentes dans les produits en fin de vie.

Taux de recyclage de l'aluminium

355 000 tonnes d'aluminium ont été recyclées en france (sur 1 million de tonnes consommés par an), ce qui correspond à un ratio de recyclage (pourcentage de métal recyclé par rapport à la consommation totale de ce métal) de 35 %.

L'aluminium recyclé en fonderie sous-pression

Compte tenu des caractéristiques de l'aluminium récupéré (impureté en fer en particulier), l'aluminium recyclé est surtout utilisé en filage ou en fonderie (roues, carters, pièces de moteurs automobiles), plus qu'en étirage et en laminage. La fonderie sous pression utilisant principalement l'alliage AlSi9Cu3 à forte teneur en fer (0.8 % - 0.9 %) est la principale filière de valorisation en fonderie.
Par ailleurs, l'économie d'énergie est de 95 % (par rapport à l'aluminium d'électrolyse). Comme l'énergie représente environ 20 % du coût total de fabrication de l'aluminium primaire, l'utilisation de produits recyclés représente une économie de 19 % sur un produit primaire identique.

Avenir du recyclage de l'aluminium ?

Dans les années à venir, le recyclage de l’aluminium gagnera en importance, car la quantité des déchets d’aluminium ramassés augmentera avec l’utilisation croissante de ce métal. Déjà depuis plusieurs années, on enregistre une croissance de la quote-part de l’aluminium de recyclage par rapport à la production totale d’aluminium.
Les métaux non ferreux comprennent tous les métaux à l’exception du fer à l’état pur ou faiblement allié (moins de 10%).
Ce sont principalement l’aluminium, le cuivre, le plomb, le zinc, l’étain, le nickel et le chrome.
Parmi les métaux non ferreux, on peut citer deux catégories particulières de métaux :
- Les métaux précieux (or, argent, platine, palladium...),
- Les métaux rares et semi-précieux (titane, cobalt, vanadium, molybdène...).
On distingue trois types de matières recyclables :
- Les déchets : chutes de fabrication, de transformation,
- Les débris : matériels usagés mis au rebut,
- Les cendres et résidus : composés métalliques destinés à être traités pour en extraire le contenu.
Ces déchets, débris et résidus, collectés par le négoce selon des critères commerciaux et techniques spécifiques, sont destinés aux producteurs de métaux de 2ème fusion (affineurs ou raffineurs) et à des usages appropriés par l’intermédiaire de transformateurs de métaux (fonderies, chimie...).

La récupération permet de :
- Couvrir le tiers des besoins français en aluminium, cuivre, plomb et zinc,
- Réduire d’autant l’importation de minerais,
- Réduire la consommation d’énergie pour l’élaboration de ces métaux.
De nouveaux secteurs de récupération se développent pour les métaux rares (titane, cobalt, chrome...) et pour les métaux “précieux” (or, argent, platine).

Identification du recyclage ?

Le logo de recyclage de l'aluminium est relativement peu connu. Apposé sur un produit, il indique que le produit est recyclable et qu'il est composé essentiellement d'aluminium. Ce logo a été réalisé par l'EAA (European Aluminium Association).

Logo Recyclage Alu

L'association européenne de l'aluminium (the European Aluminium Association - EAA) autorise les fabricants, remplisseurs, distributeurs, ONG ayant pour mission la promotion du recyclage de l'aluminium à utiliser le logo.

Logo Recyclage Alu

La boucle de MÖEBIUS, utilisé depuis 1970 indique que le produit est fabriqué à partir de matériau recyclé et le pourcentage (50 % par exemple).

Sources de l’article :
http://souspression.canalblog.com/archives/2008/08/12/10214493.html
http://www.bastamag.net/Quand-le-monde-manquera-de-metaux
http://www.guide-dechets-paca.com/spip.php?rubrique12

Imprimer E-mail